Des lycéens et apprentis au cinéma

C’est dans le cadre du programme de la matière d’Éducation Socioculturelle que les élèves de la Troisième de l’Enseignement Agricole du Lycée de Saint Pandelon ont adhéré au programme Lycéens et Apprentis au Cinéma.

Avant même les projections, les troisièmes ont  travaillé en cours d’ESC sur quelques notions cinématographiques qui sont les plus basiques (réalisation, scénario, plan, cadre, hors-champ, etc…).

Grâce aux plaquettes gracieusement envoyées par ECLA, nous avons essayé une semaine avant chaque séance, de nous plonger dans l’univers du film que nous allions voir.

D’abord, nous avons débuté le cours par un extrait du film trouvé sur youtube. Ensuite nous enchaînions par la lecture explicative de la plaquette de l’élève et de certains passages de celle du professeur en complément avec des recherches sur internet et des débats. Enfin, un questionnaire permettant de repérer la compréhension et l’horizon d’attente des élèves était distribué et rempli en classe.

Le jour de la sortie cinéma, les troisièmes étaient toujours impatients de découvrir le film car depuis leur participation à une master classe au FIPA à Biarritz, ces jeunes apprécient de plus en plus le grand écran.

Après chaque retour du cinéma, un débriefing était primordial pour récolter les réactions à chaud des jeunes spectateurs et encore une fois les documents pédagogiques ont été d’une aide capitale pour comprendre davantage ce qui a été vu et ressenti.

Les trois films choisis ont été Bonnie and Clyde, Les yeux sans visage, et César doit mourir. Si le deuxième film n’a pas séduit l’audience, le troisième a été beaucoup plus applaudi. Quant au premier film, il a fait l’unanimité. L’histoire d’amour du couple de gangsters le plus recherché des États-Unis  dans les années 30 a énormément séduit de par ces beaux acteurs et de par l’intrigue. Même s’il date des années 60, le film a très bien vieilli et a su captiver l’attention de tous, contrairement au film d’épouvante franco-italien Les yeux sans visage.

            Ce film a été choisi comme œuvre présentée à l'épreuve d'histoire de l'art du brevet des collèges. Le lycée a acheté le DVD collector afin de permettre aux élèves absents lors de la projection de le voir, et, pour les deux classes de troisième, d'approfondir par le making-of, l'histoire de Bonnie and Clyde, entre mythe et réalité, la sortie du film, les essais de costumes de Clyde,  les trucages, les scènes coupées, les interviews,…..

Concernant le troisième et dernier film qui a plu à une majorité d’entre eux, l’analyse filmique a été encore plus poussée et de qualité car exposée par la réalisatrice Natalia Zuluaga la semaine suivant la projection de César doit mourir. L’intervention a duré  au total 1h30 où tout a été abordé : contexte historique, carrière des frères Taviani, mise en scène de la pièce Jules César, la sublimation par l’art, le milieu carcéral, etc… Cette intervention a été bénéfique tant aux professeurs qu’aux élèves qui ont bu les paroles de la réalisatrice passionnée.

En conclusion, cette première expérience au programme LYCÉENS ET APPRENTIS AU CINEMA les a beaucoup enrichis. Les troisièmes du Lycée Sainte Élisabeth se sont ouverts davantage à l’art cinématographique en visionnant des films que d’eux-mêmes ils n’iraient pas voir en salle.  

IMG 9321

Lycée Professionnel Rural Sainte Elisabeth - Saint Pandelon

137 route de la Vieille Côte - 40180 Saint-Pandelon 
Tél : 05-58-98-74-19
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mentions légales - Contact - Accès - Réalisation Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini - Copyright LPR Sainte Elisabeth         

Site utilisant des cookies.

En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris

En application de la directive européenne dite " paquet télécom ", les internautes doivent être informés et donner leur consentement préalablement à l'insertion de traceurs. Ils doivent disposer d'une possibilité de choisir de ne pas être tracés lorsqu'ils visitent un site ou utilisent une application. Les éditeurs ont donc l'obligation de solliciter au préalable le consentement des utilisateurs. Ce consentement est valable 13 mois maximum. Certains traceurs sont cependant dispensés du recueil de ce consentement.

S'informer sur le site de la CNIL.